Bilan Carbone Neutre

L'enveloppe, une référence culturelle

La fabrication d’enveloppes “moderne” selon
Karl Marx

Karl MARX, Le Capital, Vol. I, partie IV, Chap. XV, section 1

Le Capital de Karl Marx décrit la fabrication d’enveloppes au XIXè siècle

Pour illustrer sa thèse d’économie politique, Marx se sert des changements produits dans l’industrie manufacturière des enveloppes lors de la transition entre les procédés manuels et les mécaniques. En marge de la vision marxiste (*) , sa description - de 1867 ! - est un monument historique qui présente sans nul doute un grand intérêt pour la compréhension de l’évolution de l’industrie de l’enveloppe.

"Dans la moderne manufacture d’enveloppes, un ouvrier pliait le papier avec la plieuse, un autre apposait la colle, un troisième pliait le rabat sur lequel on estampait l’en-tête, un autre estampait celui-ci, et ainsi de suite, selon toute une série d’opérations partielles, pour chacune desquelles l’enveloppe passait de main en main. Aujourd’hui, une machine à faire des enveloppes exécute toutes ces tâches, fabriquant plus de 3 000 unités par heure. Lors de l’exposition industrielle de Londres, en 1862, une machine américaine de sacs en papier fut présentée :elle coupait le papier, l’encollait, le pliait au rythme de 300 pochettes par minute. On constate que, une seule machine, travaillant avec divers outils combinés, peut exécuter tout le processus qui était décomposé en plusieurs phases graduelles dans la manufacture."

* Exposé dans les premières lignes de cette section du livre de K. MARX : John Stuart Mill, dans ses Principes d'Economie politique, affirme la chose suivante : on peut douter que toutes les inventions mécaniques, créées jusqu'à maintenant, aient provoqué les lassitudes quotidiennes dont souffrent les êtres humains. Parce que, l'application capitaliste de la machinerie ne cherche pas a atteindre un tel but. A l'instar des autres moyens employés pour augmenter la productivité du travail, les machines prétendent abaisser les coûts de production, et, en écourtant la partie de la journée de travail que le travailleur consacre à ses propres besoins, il allonge, par conséquent, la partie restante qu'il livre, sans contrepartie, au capitaliste. En bref, celles-ci constituent un moyen pour obtenir une plus-value. Dans les industries manufacturières, la révolution dans le mode de production commence par la main d'œuvre, alors que, dans l'industrie moderne, elle le fait à travers des instruments de travail. Nous nous devons de nous demander, par conséquent et en premier lieu, comment se transforment les instruments de travail et passent d'outils à des machines, ou quelle est la différence entre une machine et les objets utilisés par l'artisan ?

Index de: L'enveloppe, tout un univers

L'enveloppe, tout un univers

Associations nationales et internationales, via leurs organismes, publications et congrs, sont les tmoins de la ralit, de l'volution du monde de l'enveloppe et de ses fabricants.

[Continuer la lecture]

Evolution et histoire

  1. De la "suscription"* à l'enveloppe.
    • L'Espagnol et le Portugais ont conservé le nom " suscription " (" sobrescrito "), dérivé à l'apocope " sobre ", l'équivalent du français " enveloppe " (adopté par l'anglais comme " envelope ").
[Continuer la lecture]

L'enveloppe, une référence culturelle

L'enveloppe, si elle n'est pas l'objet le plus universel, est sans doute un des signes les plus généralisés de notre culture.

[Continuer la lecture]

Le langage des enveloppes

Enveloppes Communicantes

"Ouvrez-moi !" et "Répondez !" sont deux mots magiques que les créatifs et les professionnels de Marketing tentent de faire dire à leurs enveloppes d'envoi et de réponse.
Le vocabulaire des enveloppes n'en reste pas là, parce que dans l'enveloppe, tout est message.

[Continuer la lecture]